REGARD

16-10-18

voir le monde autrement selon le peintre Benjamin Orcajada

                                                                                                                

P1010446_ws1027648158clarté

Tableau du peintre Benjamin Orcajada

---------

La lecture de l'ouvrage du philosophe et artiste peintre, BENJAMIN ORCAJADA, intitulé " de la peinture à la philosophie" m'emmène à quelques réflexions que je vous livre.

Avons nous une bonne vue? ce n'est pas sùr...

Apprendre à voir, c'est nous aider à voir ce qu'il y a d'éternel dans ce que nous vivons, au dessus de tous les bruits et les flonflons du monde.

Si on met des oeillères aux individus dés l'enfance, ils apprendront sans chercher à voir davantage que ce qui leur est enseigné. C'est ainsi dans les écoles coraniques, dans les régimes totalitaires, dans les sectes.....ces individus enfermés dans la pensée unique ne verront jamais autre chose que ce que leur cerveau manipulé et formaté leur projettera.

Donc apprendre à voir sans oeillères, c'est observer avec un minimum d'intérêt et de curiosité à propos de tout et se dire qu'il y a autre chose au delà de ce que l'on voit dans l'instant.

" l'oeil de la pensée ne commence à avoir un regard plus pénétrant que lorsque la vision des yeux commence à perdre son acuité" ( Platon), cela peut paraitre paradoxal mais dans cette citation  Platon introduit la notion de vision subjective.

Pour l'illustrer, j'évoque ce souvenir d'une visite ,en compagnie d' amis, d'une galerie de peinture, devant la même scène l'interprétation de chacun s'avère trés différente.

La vision est bien subjective, elle est liée aux connaissances de chacun, au vécu de chacun.

Dans notre 21è siècle, on est bombardé d'images. Les enfants naissent une tablette, la télé , dans leur layette et leur jeunesse  est  dominée par l'image qui devient essentielle, unique, à tel point qu'on ne lit plus, on ne pense plus, on écrit plus. Ce kaleidoscope d'images affaiblit le regard, l'appauvrit.

On survole rapidement, on ne s'arrête pas.

Cela m'évoque, avec humour, ces voyages de groupe où on vous trimballe à toute allure d'un point du monde à un autre point du monde et entre ces deux points du monde, personne n'a rien vu.....

voir, c'est aussi prendre le temps!

J'ai ce souvenir d'une amie qui rentrant d'un séjour aux Seychelles, et a laquelle je demandais, curieuse, ce qu'elle en  avait retenu, elle me répondit "l'hôtel était des plus confortables et la piscine magnifique", j'étais dépitée, elle reproduisait les clichés publicitaires, les habitudes , qui finissent par voiler la vue.

Autre exemple, un hiver trés froid, on ramasse un SDF mort, des clochards font la queue pour quémander un repas; des photos sont prises et se retrouve dans le journal ( La Pravda en l'occurence), qui titre: " les habitants du monde capitaliste meurent de froid et de faim, déjà 30 morts à Paris"...

L'image ment, l'oeil doit voir au delà des apparences.

Et puis il y a le regard de l'artiste et de celui qui voit l'oeuvre, BENJAMIN ORCAJADA écrit dans son ouvrage "De la peinture à la philosophie":

"on dit volontiers que l'ombre est noire alors qu'il n'en est rien et cela le peintre le sait".

Par exemple : Van Dongen jette des tàches vertes sous le chapeau de Fernande olivier

2_Le%20Chapeau%20Rose

-------

Gaughin voit un cheval bleu qui boit sous la ramure...

akg2-z10-p1-1893-1-b

---------

Matisse ne voit que du rouge sur les bateaux incendiés par le soleil..

La%20plage%20Rouge%20à%20Collioure%20Henri%20Matisse%20peint%20de%20la%20fenêtre%20de%20l'atelier

" IL FAUT APPRENDRE A VOIR LE MONDE AUTREMENT, IL N'EST PAS SUR DU TOUT QU'IL SOIT COMME ON LE VOIT".... (B.ORCAJADA)

 

-----a bientôt---

  MICJI

 

Posté par micji à 17:19 - - Commentaires [11] - Permalien [#]


11-10-18

AUTOMNE......la chataigne.

                                                                                         

10662364

 

                                                        Ecoutez la pastourelle.....

                                                                                             

P1090730

 

-Bonjour petit hérisson...

-Hé, mon ami ,je ne suis pas un hérisson! dit la chataigne,

je suis , la chataigne, le fruit comestible du chataignier ou "arbre à pain".

 Le chataigner est un arbre royal et majestueux , marqueur par excellence de l'Automne.

Originaire du Moyen Orient, on le trouve à partir de 600 mètres dans les sols pauvres,des régions montagneuses ( Corse, Cévennes, Auvergne, Ardèche....), son histoire est trés trés ancienne, autour de l'an mille.....

Pour en revenir à ma personne, la chataigne,... je dois te dire, petit hérisson curieux ,que le vent qui chante la mue de l'automne m'a fait choir et me voici , mon derrière planté dans l'herbe verte...heureusement ma bogue hérissée de piquants me protège tant que je ne suis pas arrivée à maturité....bientôt, elle va s'ouvrir pour me laisser naitre.

Alors je pourrai te présenter toutes mes amies issues de variétés différentes...l'Auvergnate...la Belle Epine....la Bouche Rouge....la Bournette...la Marigoule.....la Combale avec laquelle se cuisine les savoureux et moelleux marrons glacés.

  Elles sont toutes rondouillardes, brillantes, délicieuses....

Hélas!!! notre vie de chataignes durant les siècles passés ne fut pas des plus enviables....nous remplaçions les céréales, plat unique des pauvres, aucune considérations vis à vis de notre existence bouillies ou grillées......pour nous récolter on utilisait d'étranges  chaussures lourdes, armées de lances de fer sous la semelle, vraies instruments de torture et qui permettaient de décortiquer toutes les chataignes en les pignant au sol,  sans cesse , jusqu'a qu'elles soient blanches.......quelle souffrance tout de même!!!

 

chaussuresdecortiqueurs

 

Copie de Photo 302

Je suis restée longtemps, longtemps la base de l'alimentation humaine, c'est pourquoi on appelait

le chataignier 'l'arbre à pain ".....on l'appelait également" l'arbre à saucisse", .... vu que les chataignes, servaient à l'alimentation des porcs.

Copie de P1090742

P1110187

Au XIVè siècle, la chataigne   acquiert  toute considération,  en effet,  Georges Emmanuel Parmentier, celui là même qui a importé  les pommes de terre, écrit alors un livre de cuisine avec de bonnes recettes alléchantes pour encourager sa consommation en période de disette.

Depuis lors, la chataigne a acquis rapidement des lettres de noblesse......ce fruit plein de vitamines , de minéraux, sans gluten, fut le plat exquis et recherché des grands du royaume, .....ainsi, nous, les modestes chataignes nous avons trônées sur les plus belles tables des grands du monde, dans des plats d'argent rutilants....aimées, enviées, dégustées.......quelle réussite spectaculaire, si je puis me permettre "petit hérisson"!

Connais tu ?.... velouté de chataignes....... canard aux chataignes......foie gras aux marrons....truffes chocolat   aux chataignes.....ect

 

 

chataigne_poele_1

 

 

-Arrête,arrête!! je sens que je craque!

-non mon ami! c'est ma bogue qui craque! je suis devenue trop importante, je dois apparaitre!

 

P1090725

 

P1090722

 

-------à bientôt------

                                  MICJI

 

 

 

 

 

 

                                                                             

 

 

Posté par micji à 14:40 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,

29-09-18

ROCAMADOUR .....ses mystères

P1090616

Le Belvédère

*

J'habite un pays où les petites routes s'alanguissent de village en village, sereines et rêveuses, hors du temps.....d'un temps où fleurait dans l'air l'odeur de la terre caillouteuse fraichement retournée par le paysan.....j'habite ce pays où s'éparpillent de petits arbustes secs , des chênes verts, nés de ce sol calcaire que viennent quadriller des murailles de pierres. Ce pays creusés de gouffres, de gorges profondes, façonnés depuis des millénaires , inlassablement, par les eaux nées des entrailles de la terre.....

Les hommes, depuis la nuit des temps, ont toujours su s'adapter aux caprices géologiques offerts, avec habileté, avec créativité, avec intelligence et s'il est un lieu témoin de leur faculté d'adaptation c'est le village de ROCAMADOUR dans ce magnifique pays quercynois du Rouergue.......

P1090612

*

Rocamadour, c'est entrer par une porte fortifiée, la  porte du Figuier qui donne accés sur la rue de la couronnerie, une rue bordée de belles demeures médiévales, renaissances, littéralement accrochées à la falaise, véritables vigiles et défenderesses d'un éventuel prédateur......plusieurs portes se succèdent telles la porte Salmon, la porte Hugon, la porte Basse....

P10906181

La porte Salmon

*

Quelques pas dans la rue pavé et voici que s'offre aux yeux ébahis,  le plus grand symbole de Rocamadour,

LE GRAND ESCALIER!

 Il est monumental, aux allures d'infini.Le livre des miracles de 1772 dénombre et répertorie 233 marches!...il est le  détour incontournable pour atteindre la cité religieuse.

Durant les siècles passés, les pèlerins le gravissaient à genoux, il en existe encore......

46-Rocamadour-escalier-01

Le Grand Escalier

Avant de gravir la première marche, il est important de faire un retour dans le temps.......la petite ville de Rocamadour (620hb), s'accroche littéralement à la falaise rocheuse et  verticale sur un dénivelé de 150mètres, elle suscite l'admiration....ses origines sont mystérieuses, des grottes ornées et des habitats trés anciens témoignent d'une vie préhistorique......cet endroit s'appelait alors " Le Val Ténébreux".

Avant l'an mille, on venait y prier la Vierge Marie. Ainsi au XIIè , le pèlerinage alors modeste prend vite de l'importance et les foules viennent de tous les pays d'Europe, ......on ne dit pas si le Grand Escalier existait mais vue la verticalité des lieux,150mts de dénivelé, un véritable défi à l'équilibre, il parait absolument nécessaire.

Gravissant les marches , on peut admirer les toits de Lauzes , admirables, de l'hotel de ville,juste au  dessous.

38556552_p

Le Grand Escalier s'ouvre largement sur le coeur battant de Rocamadour. Sept églises et chapelles, de pures merveilles, s'offrent aux yeux médusés des pèlerins, entre ciel et terre,.... dont,

N.D du sanctuaire, la basilique St Sauveur, la crypte St Amadour.....on observe les architectures du XIIè ,XIIIè ,Gothique flamboyant pour N.D du sanctuaire, Romane Gothique pour St Sauveur.....

ob_a52725_2015-05-23-101542

circuit_rocamadour

p797

Rocamadour_-_sanctuaire_08

St Sauveur ,face à N.D du Sanctuaire

Rocamadour_-_sanctuaire_22

112082462_oancien palais episcopal

ob_a52725_2015-05-23-101542

*

Il faut lever la tête bien haut pour apercevoir, accrochée par un anneau, sous la voute de N.D du sanctuaire une toute petite cloche. Chose étonnante, chaque fois qu'un marin est sauvé en mer aprés avoir invoqué la Vierge, cette clochette se met à tinter, seule , car il n'y a aucun cordage et vue la hauteur.......encore un mystère!

La mer, où est la mer sur le Causse désert??......

Il existe de nombreuses suppositions conjoncturelles  pour expliquer ce mystère mais celle ci est la plus vraisemblable.

Henri II(1133/1189), fut touché par la grace alors qu'il effectuait un pèlerinage à Rocamadour......de retour en Bretagne, il fait élever à Marie un autel à Camaret/Mer, dans la rade de Brest où on peut la voir. Depuis ce temps, la Vierge Noire  est devenue la patronne des marins......il y a longtemps que la cloche n'a pas sonné pour peu qu'elle ait sonné un jour......

4-7-1

La petite cloche sous la voùte.

*

Les mystères de Rocamadour ne s'arrêtent pas là, la Vierge Noire de N.D du Sanctuaire a beaucoup intriguée les historiens.

Elle est àgée, fin XIIè siècle semble t il, en bois de noyer.Cette Vierge présente étonnament une silhouette moderne par rapport à son temps, en effet, son corps s'exprime dans une robe étroite, collante, laissant deviner ses formes graciles, ses seins,... ses cheveux lachés auréolent un visage de douceur....elle ne porte pas de voile, ce qui fut longtemps en France le signe de la virginité.....

 mais ce qui a donné lieu à de  nombreuses polémiques c'est sa couleur noire......il est raisonnable de penser que le bois, en vieillissant a noirci naturellement et la fumée des bougies, de l'encens brùlés en son honneur au cours des siècles n'y sont pas étrangers.

e7f7f347c46db8816f5150b2ade1c841

La Vierge noire avant restauration

vierge_noire_rocamadour_-_lot_tourisme_-_ot_vallee_de_la_dordogne_-_cochise_ory

La Vierge noire de nos jours    

*

En face la chapelle N.D, planté dans la roche, on distingue une épée de fer dite épée de Roland......c'est l'épée mythique du chevalier Roland (736/778), neveu de Charlemagne.

La légende dit ,qu' afin d'éviter que son épée tombe aux mains des sarrasins, Roland tente de la briser en frappant le rocher qui se brise, souvenez vous de la Brèche de Roland dans les Pyrénées....de rage, celui ci lance son épée vers la vallée, à des milliers de kms,qui vient se ficher dans le rocher de N.D du Sanctuaire.....on peut la voir, elle est là depuis ce temps.....les jeunes filles essaient de la toucher pour avoir un mariage heureux.....

espada-de-roldan_869481

Epée de Roland

*

Il est impossible de ne pas admirer la fresque de la visitation et de l'annonciation, cette fresque date du XIIIè , elle n'aurait jamais été restaurée.....l'enduit de pigments naturels colorés ont pénétré la pierre,  donnant ainsi aux couleurs une grande longévité.

fresque_sur_sanctuaires_rocamadour_-_lot_tourisme_-_ot_vallee_de_la_dordogne_-_cochise_ory

Fresque de l'annonciation

*

Le chemin de croix se poursuit,.... il n'y a plus d'escaliers, une montée tout en douceur, en lacets, au milieu d' une nature arborée, fleurie, ombragée, permet d'atteindre un belvédère emménagé ,où s'érige un majestueux chateau, et le sanctuaire creusé dans le rocher, dernière station du chemin de croix.

DSC_1467-écran-cc

Le sanctuaire en haut du belvédère.

Cette plongée au coeur des mystères qui entourent Rocamadour donne vraiment l'envie d'y retourner car j'ai oublié de vous entretenir de  nombreux autres  mystères........ne pas oublier de goùter au petit Cabecou, pur chèvre de Rocamadour, délicieux.

Rocamadour, magnifique cité médiévale est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'U.N.E.S.C.O au titre des chemins de St Jacques de Compostelle

 

-------à bientôt------

                             MICJI

 

 

 

 

 

 

 

Posté par micji à 09:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

27-09-18

" TRAS LOS MONTES", ANNEE1920....

NOS ENNEMIS PEUVENT COUPER TOUTES LES FLEURS MAIS ILS NE SERONT JAMAIS MAITRE DU PRINTEMPS "

                                                      PABLO NERUDA.

capa_robert_2709_1992

De cette grande migration Espagnole "tras los montes", on met souvent en exergue la page la plus dramatique, héroique et pitoyable à la fois que fut l'exil des Républicains en 1939, fuyant la guerre et la dictature sanglante de Franco.

Cependant, plusieurs vagues dans les années 1900/1930, 1958/1970, ont établi un courant quasi continu.

avril-1939-le-depute-maire-d-oloron-sainte-marie-jean_1165945_490x333p

200901191211

Les immigrants,cadets de familles trop pauvres,  sont devenus mineurs, maçons, vendangeurs....., ils ont peuplé et repeuplé le grand Sud de la France.

 

Vendanges,Vincent,Angel

Mes grands parents sont venus de l'Andalousie dans les années 1920. Clandestinement, à travers les Pyrénées, dans le froid glacial et la neige, ils ont vécu une longue errance de souffrances et de privations.

Dans ces années là, la France a un besoin urgent de main d'oeuvre étrangère , la guerre de 14/18, trés meurtrière, la laisse exangue et les femmes ne suffisent pas à combler ce manque de main d'oeuvre.

.L'état signe alors des conventions d'immigration avec plusieurs pays surpeuplés d' Europe pour recruter cette main d'oeuvre manquante.Il garantit l'égalité des salaires et le bénéfice des lois de protection sociale, ces contrats de travail constituent un progrés dans la mesure où ils sont respectés.

Mon grand père maternel est affecté a Decazeville  pour travailler dans les hauts fourneaux, travail dur et  âpre qui l'a rendu aveugle, les yeux brùlés par les fumées corrosives.Mon grand père paternel est affecté dans les mines de charbon, florissantes à l'époque, il meurt des suites de la silicose.

                                                                             Les enfants sont rapidement scolarisés, apprenant trés vite le Français, les deux langues

1281652lp-1281653-article-jpg_3000317étant éthymologiquement trés proches. D'ailleurs l'écrivain nationaliste Maurice Barrés  voyait en eux  un remède à la dépopulation et s'émerveillait de leur assimilation aisée. 

Les réticences venaient plutot de la gauche marxiste, Jules Guesde disait que les immigrés faisaient outrageusement baisser les salaires... 

Enfin c'est aussi l'époque des "années folles", petit clin d'oeil à Picasso, Chagall, Modigliani.....artistes étrangers.                                                              

                                                                                                                                                                                       

peu avant la libération 2

En 1940, mon père  rentre dans la Résistance et se bat pour la France,

Les Grands Parents ne sont jamais revenus au pays de leur enfance, ils sont morts avec leur rêve.

Aujourd'hui les anciens ont presque tous disparus, on ne les voit plus  animer joyeusement les terrasses des cafés, obstinément vides .Une page de l'histoire s'est tournée.

Les enfants et petits enfants de ces immigrés sont actuellement cent pour cent Français, peu parle l'Espagnol , hormis quelques notions scolaires et ont peu de connaissances  cette  terrible époque.

"LES IMMIGRES ESPAGNOLS SONT ARRIVES  PAUVRES MAIS QUELLE RICHESSE HUMANITAIRE ONT ILS APPORTE AU PAYS!!!!

041

Je vous ai parlé d'immigrés économiques vers 1920 qui arrivaient avec un travail promis et non d'immigrés qui fuient la guerre et les atrocités de 1939 , dans les deux cas, la souffrance physique et morale fut extrème.

Je ne peux m'empécher de vous envoyer ce message de paix signé Chagall.

marc-chagall-violoniste-bleu

                                                                       MICJI

                          -----à bientôt----

 

 

 

 

 

Posté par micji à 10:39 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

13-09-18

LASCAUX....UN VOYAGE MYSTERIEUX.

 

130859_une-photo-de-la-grotte-de-lascaux-le-25-juillet-2008 (2)

Nombre de grandes découvertes sont le fait du hasard.Celle que je vous raconte ici est le fait d' un hasard merveilleux.

En l'année 1940, quatre adolescents se promènent sur la colline formée de roches calcaires, LASCAUX, au coeur de la vallée de la Vézère, dans ce beau département de France, la Dordogne.

Chemin faisant, un trou dans le rocher attire leur attention, éclairés d'une lanterne, curieux, ils pénètrent à l'intérieur. Ils sont d'abord trés sceptiques croyant voir des dessins d'enfants, ils s'enfoncent plus loin...la grotte n'est pas grande, 250 mètres, et ils réalisent qu'ils se trouvent devant de merveilleuses peintures laissées il y a 17000 ans par nos arrières arrières, l'homme de CRO

lascaux_ii_taureau_trident

MAGNON, un des premiers artiste de l'humanité.

Les voici, bouleversés et admiratifs devant ces oeuvres d'une grande beauté esthétique, trés abouties, avec une maitrise extraordinaire de la perspective...remarquez comme le trait est sùr, la crinière légère......nous avons l'air piètre avec nos lunettes 3D, car Cro Magnon savait déjà créer la 3D!!

Pour peindre, ils utilisent un savoir faire étonnant. Sur les surfaces irrégulières ils manient le soufflet,.... sur l'argile ils utilisent les doigts, parfois ils combinent toutes ces techniques pour magnifier l'expression. Les couleurs  sont uniquement des bauxites pilées pour le jaune et le blanc, du charbon pour le noir

 

sortie TAG, vall+®e de la V+®z+¿re (14)

 

 

Vous remarquerez que la flore, le végétal, les reliefs sont absents des parois de la grotte comme c'est souvent le cas dans l'art paléolithique. On ne retrouve pas non plus de restes osseux, ni d'outils, la fréquentation de la grotte est uniquement liée à des oeuvres pariétales, dont 600 animaux, 500 signes et 1 seul homme...ne vous attendez pas à voir Clint Eastwood sur un cheval de Prewalski...non, c'est un homme avec une tête d'oiseau, un sexe masculin, et seulement 4 doigts....un grand mystère cet homme là!....quoique...., Michel Jouvet, spécialiste du sommeil, suppose que ce personnage est en train de rêver car c'est durant le sommeil paradoxal que surviennent les érections involontaires.On peut penser qu'il rêve d'une partie de chasse ce qui expliquerait l'oiseau, le bison, le rhinoceros..

birdman

Lascaux possède encore bien des mystères non élucidés à ce jour.

Pourquoi nos ancêtres représentent t'ils des taureaux et des chevaux côte à côte?

lascaux-axial-gallery-3

02_04_00_09

18256b0a5b0482bb9f660f0b14bb4ea4

bb7af3adba6845abc351545ceb850873

cave-paintings_3taureau au trident

lascaux_ii_taureau_trident

Lascaux_html_5aee9422

Que signifient tous ces signes, ily en a 500, points, croix, carrés....serait ce des signatures?, des invocations?..... 

Et si ce lieu est un sanctuaire, un temple, un endroit chamanique??au quel cas pourquoi représentent t'ils  seulement des animaux qui ne font pas partie de leur consommation sauf un seul, le renne, pourquoi pas des oiseaux? des poissons?

Tous ces mystères nous entrainent dans des hypotèses à l'infini!

Ils avaient bien du talent nos arrières arrières, il y a 17000 ans...savez vous que nous leur ressemblons?......mais si! mais si!... la morphologie n'a pas changée depuis cette époque là!... nous sommes tous des CROMAGNONS avec quelques ADN probables de l'homme de Neanderthal  

02_02_00_09

 

 

En 1963, on s'aperçoit que les algues vertes apportées par les chaussures des visiteurs dégradent les parois.La grotte est donc fermée au public  jusqu'en 1983 où "Lascaux 2"  prend le relai ,parfaite reproduction de "Lascaux 1 "et pour le bonheur de tous.

J'espère, vous ne verrez pas les grottes comme de simples dessins comme ces quatre adolescents d'un jour de 1940 , mais bien comme des témoins d'un passé ,pas si lointain aprés tout, riche en histoire d'une civilisation, la nôtre. 

Si vous êtes curieux, vous pouvez consulter l'album "Lascaux",où vous découvrirez toutes les fresques

étonnantes concernant la grotte.

                                    

                                                                                      

                                                                                                                         

02_01_00

-------à bientôt----

 

 

 

 

Posté par micji à 20:33 - - Commentaires [17] - Permalien [#]


10-09-18

" JUSTE UN CHIEN"

P1120229

Souvent, j'entends les gens dire autour de moi," aprés tout ,ce n'est qu'un chien", ou bien , "c'est juste un chien...."

Ces gens handicapés de l'amour de "juste un chien" (ou tout autre animal), ne peuvent pas comprendre....

Comprendre qu'une vie avec "juste un chien" pour compagnon représente un long cheminement, des heures de bonheur, parfois de tristesse, mais dans tous les cas avec une harmonie totale.

Comprendre que dans des moments difficiles infligés par la vie, seul "juste un chien" a posé sa patte sur mon genoux et ne m'a pas quitté, le regard inquiet de "juste un chien" qui devine la peine.

J'ai pu ainsi dans le réconfort, l'amitié, la confiance, la fidélité, le désintérêt, l'amour, relever la tête.

"Juste un chien" a fait de moi une meilleure personne,..... je suis son essentiel, il est mon essentiel, ai- je jamais été l'essentiel pour quelqu'un?...

 

Pour "juste un chien" j'ai passé des nuits sans sommeil à ses côtés.....

Pour "juste un chien", je suis partie tôt le matin pour lui offrir la fraiche rosée des prés où elle aime tant folatrer, je suis allée courir à ses côtés sur les plages immenses de l'océan, dans une harmonie profonde où plus rien n'a d'importance sauf...."juste un chien".

Les années passent, pour "juste un chien" les paysages se voilent, le miaulement du chat semble muet, les pattes claudiquantes deviennent douloureuses,et "juste un chien" ne comprend pas....il est inquiet,.alors je reste prés de lui, pas de vacances ,je lui offre une présence rassurante dans son univers familier....son regard reconnaissant est un baume .

Je me pose souvent la question de savoir si je lui ai donné une belle vie, je crois que j'ai eu cet HONNEUR pour "juste un chien" comme ils disent ,... ceux qui ne comprennent pas.

"juste un chien" m'a appris cette humanité qui m'a évité d'être "juste qu'un homme"!

Quelques clichés de la  vie de mon whippet....

Photo 110

Photo 112

Océan......agée de 2 ans

Photo 328

retour d'Ardèche....

P1100609 

quelques fils barbelés......

Photo 286

aux champignons.....

Photo 2915

P1110216

randonnée....

P1110294

P1110496

P1140189

départ en vacances....

P1060408

P1100345

P1110591

P1060409

P1110455

P1120840

Noèl 2016...

 

.......à bientôt.....

MICJI

 

Posté par micji à 14:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

12-08-18

CAUSSE DU QUERCY (lot)

                                                                                                          

Photo 231

Sur cette terre depuis les temps anciens, l'homme a marqué son passage; falaises, grottes, gorges,dolmens, murets de pierres sèches qui serpentent le long de terres sèches, arides, dont seuls les ovins sont friands , les cabanes de berger qu'on nomme "cazelle", construites en pierres sèches.....

Le  Causse du quercy offre une palette de découverte à chaque pas, parcouru par de trés beaux chemins de randonnées.

Ces photos ont été prises dans le secteur Gramat,Rocamadour, Padirac.

                                                                                                      

Photo 100

chemin de randonnée.

Photo 235

Mur de pierres sèches le long des chemins.

Photo 232

                                                                                                                

Photo 2684

Cazelle de berger

Causse_Mejean_Lacaune_ovins

Troupeau sur le Causse du Lot

Photo 077

Falaises sur lesquelles le village de Gluges  s'accroche . dans le département du Lot.

Photo 076

Falaises de Gluges (46)

laroque toirac

Chateau de Laroque Toirac (46)

Autoire-1024x600

Village typique d'Autoire (46)

                                                                                            

 

Voici de belles images du Causse sur un poème de la poétesse ,Anne Briet, originaire des régions caussenardes dont elle parle avec amour et émerveillement.....les photos et la voix sont les miennes

                                                                                                 

 

 

                                                                                                                                                         -----à bientôt----

                                                                                                                                                                                       MICJI

                                                                                                       

 

                                                                                                                               

Posté par micji à 15:25 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,

07-08-18

Mes Poesies

OCEAN,

 

11782363_981560175243967_3347711610325124602_o

 

J'aime tant tes vagues chatoyantes

Sur la plage, elles s'étalent ,coquettes et caressantes

Précieuses dentelles d'écume au blanc sillage.

Océan,

J'aime tant ta puissance hurlante et sauvage,

Sous le ciel gris de l'hiver,

Mon regard fasciné se desespère

de ne pouvoir de mes bras ,t'envelopper.

Océan,

J'aime tant rêver sur ton rivage, libre, solitaire,

L'être et l'infini se fondent, s'aimantent,

Dans les profondeurs abyssales, improbables amants.

                                                                                 MICHELE JIMENEZ

 

 

Photo 039

Capturechassiron

P1070248

cactus3

 

P1070169

P1070162

-------a bientôt.......

Posté par micji à 18:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

28-07-18

UN PETIT TOUR.....A BICYCLETTE

                                                                                      

 

En l'an 1817, le baron Karl Drais, en mal de sensation nouvelle, s'assied à califourchon sur une poutre en bois reliée à deux roues et il se met à faire actionner cet engin en faisant courir ses pieds sur le sol. Sa surprise est grande lorsque il constate qu'il a couru 14 kms en 1 heure!....Aussitôt, il veut faire breveter sa machine qu'il baptise du nom de "Draisienne.

                                                                                                       

13386066895_2e29711b49_b

La Draisienne est breveté en 1818 sous le nom de "vélocipède"......traduction: véloce= rapide, pède= pied,....l' inventeur reste le baron Karl DRais.

Forcer sur les jambes pour faire avancer le vélocipède, entièrement en bois et trés lourd,requière un effort intense....l'invention a peu de succés. 

C'est en 1861 que Pierre Michaux, serrurier de son métier, doit résoudre un dilemne. Un client, fort mécontent de sa Draisienne, vient lui demander d'arranger la roue avant  défaillante car il éprouve vraiment des difficultés.....effectivement, la machine , une fois lancée l'oblige à maintenir ses jambes en l'air, d'où son épuisement à ce brave homme!

velocipede_race_paris

Les jambes restent en l'air tandis que le vélocipède avance.

 

Pierre Michaux, aprés maintes réflexions, suggère un repose pied ou plutôt un axe coudé dans le moyeu de la roue avant qui la fera tourner comme une meule.

La pédale voit le jour, le frein à patin aussi, la selle suspendue réglable également.....cette nouvelle Draisienne s'appelle aussi "la Michaudine" en l'honneur de Pierre Michaux,  génial serrurier (voir ma  vidéo au début de l'article),

 La Michaudine est vendu 250 francs soit une année de salaire d'un ouvrier.....c'est le fils de Napoléon qui convertit la cour au vélocipède.

csm_velo-Michaux-1868-SA_a06319aa27

"La Michaudine", la roue, les rayons sont en bois.

9827996cfdbf3512ec56dc493a8449ca--tandem-bicycle-baby-carriers

On oublie pas bébé.

Dés lors, on se perd en imagination, en conjectures,  pour trouver le moyen de rendre le vélocipède plus rapide.....les pédales étant fixées de part et d'autre du moyeu, il faut donc augmenter le diamètre de la roue motrice et réaliser une distance plus grande à chaque coup de pédales.

Le diamètre de cette roue motrice devient immense, jusqu'à 3 mètres , elle propulse de12 mètres d'un  seul coup de pédale!!!, la roue arrière diminue puisque son seul rôle est de permettre l'équilibre de l'ensemble.

Le "Grand Bi" est nait, le premier est en bois, le bois est vite remplacé par l'acier

WP_20130316_005

En 1875, Jules Truffault allège les jantes et les fourches. A partir d'un stock de fourreaux de sabres déclassé, il les fabrique creuses, les rayons en bois sont vite remplacés par des rayons métalliques,..... du coup le "Grand Bi" atteint la vitesse honorable de 10 à 11 kms/heure.

La perfection est atteinte.........

 Hélas, c'est sans compter avec les routes caillouteuses, cahoteuses qui provoquent beaucoup d'accident, de chutes parfois graves, il faut donc trés vite remédier à réequilibrer le  Grand Bi qui défie la logique de l'équilibre.

L'Homme plein de ressources invente trés vite une machine plus prés du sol.

LA BICYCLETTE VOIT LE JOUR 

Au début des années 1880, la bicyclette se distingue des vélos actuels de par son cadre en croix...., sans selle, un coussin adoucit les fesses.

dursley

Suite à une évolution discrète, les améliorations se multiplient et aux environs de 1890 apparait celle qu'on appellera " la petite Reine".....roue libre....pneumatique démontable....changement de vitesse....en 1890 Dunlop invente le tube creux de caoutchouc gonflé d'air, il remplace le bandage plein et apporte plus de confort et surtout un changement beaucoup plus rapide du pneumatique.

Ces premières bicyclettes sont commercialisées en 1900, elles prennent leur envol auprés d'une bourgeoisie en mal de sensations fortes.....et aisée.

d715519b0cfa9ddc0dce3d24c609b555

Peu à peu, le vélo produit en série, devient moins cher à l'achat,il  perd son statut de loisir élégant et devient un engin de randonnée, de sport, de vacances, en 1914 plusieurs millions de Français l'ont adopté

Je ne saurai oublier ces valeureux soldats qui, lors des deux guerres ont alourdi leur paquetage avec le vélo pliant, il pesait 13 kgs, son invention date de 1894.

milita10

                                                                                                                 

                                                                                                                                           

Ci dessus, une video INA, concernant le vélo couché apparu en 1932 et qui mérite d'être mentionné.

Le vélo couché fut utilisé lors de compétitions cyclistes,..... Francis Faure a largement utilisé cette monture et battu le record de l'heure en 1933. En raison de sa performance, le vélo couché a été banni des courses cyclistes en 1934.

Ce vélo réapparait dans les années 70/80 et son record a été battu en 2016 avec 44kms/heure.

L'histoire de la bicyclette est loin d'être terminée.....elle roule.....elle roule la "petite Reine", ainsi l'a t on baptisée....elle fait les beaux jours du Tour de France et nous fait découvrir chaque année notre beau pays qu'elle traverse allègrement.

                                                                                                                                 -----à bientôt-----

Posté par micji à 20:58 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

18-07-18

BATTAGE DU BLE AU XIXè

"Il ne faut pas regretter les choses, même les plus jolies quand un peu de misère et de fatigue disparaissent  avec elles."( René Bazin)

 

P1130379

Nombreux villages, en France , célèbrent, au mois d'Aout, mois des moissons, le battage du blé, en hommage à l'invention de la " Locomobile", au XIXè siècle, invention qui à bouleversé le travail céréalier.

Comme toute innovation technique, ce nouvel outil fut longtemps boudé dans nos campagnes. Effectivement depuis le début de l'agriculture, on séparait le grain de la paille à la main, à la faucille, puis au fléau.....on ne change pas si facilement des habitudes centenaires!!!

Cependant, au fil du temps, les hommes se sont groupés solidairement et réciproquement entre voisins, pour louer la Locomobile. Elle était louée à la journée tant par heure, comme on louait des chevaux ou des hommes de peine....sans cette solidarité, certains d'entre eux n'auraient pas eu les moyens financiers pour utiliser la batteuse. Sueurs, chaleurs, tel était le lot des batteurs éreintés, que , fort heureusement de bonnes ripailles bien arrosées venaient adoucir.

Ainsi, voyez vous, la Locomobile,représentait un gain de temps, de fatigue, une  meilleure rentabilité et créait des liens sociaux importants.

Mais comment fonctionne cette Locomobile?.

P1090122

P1090130

Photo 002

La Locomobile est une machine à vapeur haute pression, sur la photo du milieu,on  voit la fumée s'échapper de la cheminée. L'outil doit répondre à certains critères pour une utilisation rurale, elle doit être  extrèmement simple et légère,  car on doit pouvoir la monter et la démonter sans peine, maniable, pour pouvoir la trainer facilement  dans les chemins cahoteux.

Sur la photo du milieu on peut voir  la courroie s'enrouler  sur le système de poulies de la batteuse et entrainer  la marche de l'appareil par un mouvement qui fait avancer le palier dans lequel sont enfournées les gerbes . A l'intérieur du palier une pièce de fer vient battre les gerbes et séparer les grains de la paille.

A l'arrière, un sac de jute recueille le grain( voir sur la photo)....., à l'avant ,la paille est rejetée à terre, récupérée, elle sera utilisée pour les  animaux.

Photo 006

Photo 005

Les gerbes sont jetées dans le palier

-----------

Photo 011

Photo 008

 

La paille est récupérée à l'arrière de la batteuse, elle servira pour le bétail.

--------------

Photo 001

Le travail éreintant dans la chaleur et la poussière provoque une sudation et une déshydratation intense....les femmes portent à boire aux travailleurs exténués.....

La démonstration du battage du blé façon XIXè connait aujourd'hui un véritable engouement pour la batteuse et sa Locomobile rutilante, aux reflets cuivrés, au sifflet strident. Ces locomobiles sont  d'époque , peu nombreuses , elles sont gardées et bichonnées précieusement

La Locomobile est le symbole évocateur d'une révolution technique passée qui a bouleversé le monde rural

 

                         Loco en marche

                                                                                                    ----à bientôt-----

                                                                                                                                         MICJI

Posté par micji à 21:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]