REGARD

27-11-18

REVOLTES OU JACQUERIES EN FRANCE

a1d7f3dda933a34ac5d5e98402475572les canuts

La révolte des Canuts à Lyon.

 

Depuis des millénaires,le territoire de la France connait des accés de fièvre de gens désespérés...ces mouvements sont tous différends en relation avec l'époque qui les concerne mais assurément ces révoltes ont toutes les mêmes motivations , c'est à dire  lourdeur de  la fiscalité, lutte de classe.......

Ces révoltes ont été nommé "JACQUERIE  "issue du nom "Jacques Bonhomme" dont les classes dominantes affublaient d'une façon méprisante tous les paysans, c'est à dire les agriculteurs, les éleveurs de bétail,qui représentaient  quatre vingt dix pour cent du territoire.

Ce sont des révoltes spontanées, sans meneurs.

ob_b0df9c61e1fd43b810a2aa3b6f90959f_frise05

Un grand saut en arrière ,transporte  au IIIè siècle, sous la Gaules Romaine pour faire découvrir la première Jacquerie connue,  la Jacquerie des BAGAUDES, appellation d'origine Celtique signifiant "les combattants".

Evariste-Vital_Luminais-Pillards_gauloisbagaudes

Pillage d'un troupeau par les gaulois

Les Bagaudes sont une forme de brigandage....pour être plus juste, je dirais une forme d'émeutes de paysans rebelles, affamés, misérables dont le but est de se libérer de l'état oppresseur,

 Ils ne portent encore aucunes revendications sociales ,ni économiques, ,leur seul  but est de mettre en place une société libre et durable.

Les Bagaudes qui vont sévir jusqu'au Vè siècle sont le symptome et la cause du déclin social  du pouvoir Romain en Occident. Ce pouvoir qui brime les plus faibles notamment dans les régions Armorique et Aquitaine,de  par une fiscalité  excessive et la corruption judiciaire. S'ajoute à cela la destruction permanente de leurs troupeaux et de leurs champs de céréales par les grandes chasses de Gaston Phoebus,

vlcsnap-2011-05-05-10h50m09s108

Le roi de Navarre et Gaston Phoebus, bien connu pour sa folie meurtrière, sont les initiateurs d'une répression  cruelle et sauvage.

ob_b0df9c61e1fd43b810a2aa3b6f90959f_frise05

22 avril 1637 croquants

Massacre des CROQUANTS le 6 Avril 1637

Ce voyage dans le temps fait découvrir dans le sud ouest de la France, pendant la guerre de cent ans, en 1636,  la révolte des CROQUANTS. Révolte du désespoir, de la misère encore et toujours, ou les paysans sont réduits à l'état de vie animale....suite à de .mauvaises récoltes....les épidémies de la lèpre,du  choléra.....les inondations....écrasés par les impots tels la taille et la gabelle,....

je fais une parenthèse sur le film "Jacquou le Croquant" d'aprés le roman de Eugène leroy , qui immortalise avec réalisme cette société des derniers esclaves.

Cette misère est si difficile à regarder que la classe dominante les exclue!

Les émeutes des Croquants, commencent à sourdre sous le roi Henri IV, elles éclatent sous le règne de Louis XIII, et plus particulièrement dans le Quercy et le Périgord.

Ces populations sont excédées par le poids des taxes, dùes aux  pouvoirs religieux,féodaux, royaux,elles sont implacables.

93094684_ocroquants

Les Jacqueries des croquants ne s'achèveront qu'au XIX siècle., leurs principaux mouvements sont d'ordre fiscaux.

Les répressions sont cruelles, brutales, faisant des milliers de victimes.

1200px-Révolte_Fouesnant

ob_b0df9c61e1fd43b810a2aa3b6f90959f_frise05

 

1_1387042027papier timbré bonnet

Les choses ne s'arrangent pas......nous voici sous le soleil enfin je veux dire,sous  le roi soleil Louis XIV.

"Vive le roi sans Gabelle et sans Edit"....hurle le peuple.

C'est la Maxime de la jacquerie des "BONNETS ROUGES" ou des" PAPIERS TIMBRES", révolte paysanne qui touche toute la Basse Bretagne en 1675.

Le roi Louis XIV, pour financer la guerre de Hollande ( pas de jeu de mots, merci), donc pour financer cette guerre.... fort couteuse ,le roi instaure une taxe sur les actes notariés( 1 sou par feuille), sur le sceau de l'étain, les actes judiciaires....la rumeur annonce le retablissement de la gabelle!

Le peuple paysan croule sous les charges avec pour seuls revenus des champs mal cultivés!..

le roi prend les impots tels  la taille, le vingtième, la gabelle (tiens, elle est revenu!),le curé prend la dime et le seigneur,des droits féodaux.....alors 1 sou sur le papier timbré.....

Trop c'est trop......les villes, les provinces s'embrasent......on se souvient de Cartouche et de Mandrin qui représentent le rejet de cette oligarchie, deux coquins bonshommes,... Robin des bois pour les uns, bandits pour les autres......

Les représailles aux Bonnets Rouges sont particulièrement cruelles, Me de Sévigné écrit à ce propos,en Déc 1675.

"ils s'amusent à voler, ils mirent l'autre jour un petit enfant à la broche. Toutes les troupes de Bretagne ne font que tuer et voler, massacre de femmes, d'enfants, viols, incendies....."

Ces jacqueries des Bonnets Rouges vont culminer jusqu'en 1788 , elles ont auguré les troubles révolutionnaires.

 Dans la nuit du 4 Aout 1789,les députés s'empressent de voter l'abolition des privilèges et des droits féodaux.

116555473

Famille de paysans

ob_b0df9c61e1fd43b810a2aa3b6f90959f_frise05

Les révoltes naissent désormais de corporations  professionnelles victimes  de progrés techniques et de la mondialisation, une époque terriblement mouvementée avec la Révolution de Juillet , les trois glorieuses en 1830,......

le mouvement des canuts est étroitement lié à cette révolution.....une référence pour Marx et Jaurés....

En 1831, à Lyon, suite à un conflit concernant les salaires trop bas ,explose la révolte des CANUTS, révolte qui va marquer les mémoires.

 

LA-révolte-des-canuts

Les canuts sont des ouvriers spécialisés de la soie qu'ils fabriquent. Ils travaillent artisanalement chez eux dans des conditions précaires, possédant un métier à tisser. Leur travail fluctue selon la loi du marché, il y a les saisons où le marché est en baisse, ce sont "les saisons mortes" durant lesquelles les canuts ne sont pas rémunérés, puisque les soyeux, autrement dit, les négociants qui fournissent la soie ne les rétribue qu'à la pièce.

canuts-1-371x208_c

Les canuts sont également victimes du progrés technologique et c'est la première fois dans l'histoire, .....

l'evolution met sur le marché des métiers à tisser plus performants, les fameux métiers "Jacquard", qui permettent de doubler la production de la soie.

 La plus value est en faveur des soyeux ou négociants, l'ouvrier, lui, perçoit le même tarif  , autrement dit, étant donné que la production de la soie est doublée pour le même temps passé, le soyeux divise le prix de la pièce fabriquée par deux donc pas d'augmentation de la rémunération.

Les consciences se réveillent.......Les canuts constituent des confréries solidaires qui sont les futures Mutuelles....

Les canuts se réunissent en Association et réclament un tarif mimum pour le travail réel effectué, les cotisations versées ont pour but d'indemniser les ouvriers durant les saisons mortes...le préfet accepte ces conditions .

l'intervention préfectorale est refusée par 104 concessions.Pas d'application du tarif.

"vivre en travaillant ou mourir en combattant", crient les canuts.

S'ensuivent grèves et révoltes, c'est la "semaine sanglante" réprimée dans le sang.

 En 1837 l'Amnistie est accordée suite à des procés houleux et meurtriers. 

1834lyonles canuts

ob_b0df9c61e1fd43b810a2aa3b6f90959f_frise05

Il y a 338 ans, la révolte des Bonnets Rouges dont j'ai fait mention sur ce billet a laissé un symbole:" Le Bonnet Rouge", repris en 2013 par un milliers de Bretons qui grognent et s'insurgent contre l'écotaxe.

Ce samedi 26 Oct 2013, "les Bonnets Rouges" se révoltent....ils sont tous au pied du portique du pont du Buis avec 250camions, des tracteurs remplis de choux fleurs, d'oeufs, de paille, de pneus en fusion.......

Cette révolte contre l'écotaxe fait beaucoup de bruit, au réel et au figuré , surtout elle touche une fibre trés  sensible chez les Bretons, l'absence de péage.

manifestation-contre-lecotaxe-pres-de-brest-le-15-fevrier-2014

Une révolte anti fiscale,suite aux  mesures relatives à la pollution des véhicules de transport de marchandises et aux plans sociaux nombreux de l'agro alimentaire.... une révolte massive....

le gouvernement renonce à l'écotaxe.

DSC_9319_modifie-769-1-1200x800nov 2013 quimper

 

ob_b0df9c61e1fd43b810a2aa3b6f90959f_frise05

......aujourd'hui en 2018,  on annonce une nouvelle taxe sur le diésel.....une de trop qui met le feu aux poudres jusque dans la France profonde......la colère ,en sourdine depuis longtemps éclate et gronde et déferle dans les plus petits coins de France....

qu'en sera t il de cette Jacquerie des GILETS JAUNES?

7a8cd066890d4edf6b95cdf470baa

 

ob_b0df9c61e1fd43b810a2aa3b6f90959f_frise05

------à bientôt-----

                                 MICJI

 

 

Posté par micji à 16:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


12-11-18

LES ABORIGENES....LEUR PEINTURE....LEUR CULTURE

 

 

"Nous sommes tous les visiteurs de ce temps, de ce lieu.Nous ne faisons que les traverser.Notre but est ici d'observer, de grandir, d'aimer......aprés quoi nous rentrons à la maison."

                                                  Proverbe Aborigène.

abo_0_central_-_danse_aborigeieurne-8ab8e

 

L'art Aborigène est le plus ancien connu à ce jour, il a plus de 40.000 ans, deux fois plus ancien que les grottes de Lascaux.

Les Aborigènes ignoraient l'écriture, leur savoir était transmis par le biais des chants, de la peinture, rituels à des fins d'initiation.

Ces peintures évoquent le souvenir du "temps du rêve" ou" Dreamtime".

CIMG8973ok_thumb

Aboriginal_Art_Australia(3)

Le Dreamtime désigne des êtres éternels, les récits mythiques de leur voyage, le temps sacré initiatique. La base de leur croyance sont des mythes, comme le mythe "Arandas", base de leur croyance , dont je vous livre ici son origine sacrée  tellement jolie:

Les Aborigènes racontent qu'à l'origine, la terre n'était qu'une grosse masse informe et noire, triste et sans vie,  sans couleurs.Alors, ce monde, ils l'ont parcouru en chantant, ils ont voulu le faire beau, ils ont chanté les montagnes,, les lacs,,l'eau, les rivières, les étoiles,......et le paysage est né, ainsi que tout ce qui existe.....

Pour la compréhension:  leurs peintures sont des cartes stylisées vues du ciel, ainsi ils peuvent lire la terre comme dans un livre. Cette position du peintre par rapport au sujet est une caractéristique de la peinture Aborigène, les couleurs de fond, en général, sont ocres rouge ou noires. Les motifs représentent des trajets empruntés par les héros mythiques.L'achèvement du travail  consiste à délimiter les formes avec une multitude de points, ce qui permet de cacher des secrets......

Les Aborigènes continuent de peindre et repeindre pour que leur monde et le nôtre restent liés, sans cela, il dépérirait, il s'éteindrait.

 

CIMG8970ok_thumb

 

CIMG8964ok_thumb

 

Leurs peintures au sol sont immenses, réalisées avec des pigments naturels, en enfonçant les doigts dans le sable, technique à l'origine du "pointillisme".

Leur peinture moderne sur toile reprend les symboles dans les années 70. Le Dreamtime reste au centre de ces créations.

Les Aborigènes d'Australie continuent à chanter, à peindre, à danser, pour faire vivre le Monde!

Tableau de Lilly Sandover 1999

17475684lilly sandover

Tableau deNyukana Barker

16Nyukana Barker

Tableau de Judy Napangardi

0277Judy napangardi

Tableau de Walangkurra Napanangka 2007

4587walangkurra napanangta

.......c'est en 1788 que James Cook, navigateur, explorateur britannique découvre la cote est de l'Australie peuplée alors de tribus aborigénes, on en comptait 250.

Les aborigènes étaient des chasseurs ceuilleurs, aux vies simples et sereines ,sans troubles d'inégalités et de condition, vivant de la pêche.....avec leur propre culture "le Dreamtime", dont je vous ai parlé.

Depuis cette découverte par Cook, épidémies et massacres ont dissiminés ces communautés.

Actuellement ces populations privées de leur nourriture spirituelles et de leur structure sociale ont sombré dans la destruction et vivent une profonde injustice sociale, une reconnaissance trés lente de la part des insulaires, portant atteinte à ces peuples fiers, à leur culture fière.......

                                                                         ..........à bientôt..........

                                                                       MICJI

 

 

 

Posté par micji à 14:50 - - Commentaires [25] - Permalien [#]

31-10-18

L'ECOLE PRIMAIRE

                                                                                                            

sans-titre

L'Ecole primaire...

 

Je serrais la main de  ma soeur cadette , nous partions ainsi  les matins frileux, couvertes d'une cape grise,..... quand on tournait la tête, la capuche restait en place , et nos yeux trébuchaient sur l'épais drap de laine....au bout du bras encore fragile de l'enfance,  pendait un cartable lourd, en cuir dur où livres, cahiers, plumiers se cotoyaient....ainsi allions nous à l'école avec les recommandations sempiternelles de ma mère," .....soyez prudentes....marchez bien sur le trottoir.....tenez vous bien par la main.....ne vous arrêtez pas en chemin.......ne parlez pas à un inconnu..

."Si ma mère parlait ainsi c'est que nous devions courrir  de grands dangers, pensais je et tous les matins, courageusement, nous les affrontions !"

Pourtant l'école se trouvait  seulement à quelques  mètres de la maison familiale......, auclocher de l'église il était huit heures et vingt minutes.

On accédait à l'école par la cour, une immense cour au milieu  de laquelle s'étalait un énorme marroniers, sur un côté, le préau jouxtait les cabinets d'aisance et leurs odeurs se diffusaient avec persistance les jours  de chaleur ..... tout au fond , on apercevait l'entrée de la classe.

Huit heures trente s'égrenait au clocher....,la cloche de l'école retentissait au même moment.....nous formions au même instant, des rangs par deux pour intégrer notre classe, sans oublier de saluer la maitresse au passage.

La classe, une grande pièce, des pupitres alignés par rangés de deux, sur le dessus, un encrier en porcelaine blanche, une rigole où paradaient les portes plumes sergent Major, la gomme, les crayons,....  au dessous , un rayon de rangement pour les livres et les cahiers était aménagé.... Les pupitres  maculés de taches d'encre , témoignaient d' un passé tumultueux....enfin l'estrade en bois,  sur laquelle , en situation dominante tronait  le bureau de la maitresse......Un lourd tableau noir, immense,  faisait face à la classe, tous les matins , on pouvait y  lire une maxime différente sur la morale, par exemple:

"La discipline est une loi acceptée, elle doit être établie dans la famille, à l'école et dans la vie."

 

500x750_1419112377162991

 

Sur le mur défraichi et noirci, s'étendait une carte de France en couleurs et tous les départements.....les yeux rêveurs , je m'évadais un instant dans ce beau pays , la France ...,   je me demandais bien comment c'était , LA MER....là où c'était tout bleu sur la carte...moi,je l'avais imaginée de toute les couleurs ....

Un poêle à charbon servait de chauffage....la maitresse arrivait bien avant l'heure pour l'allumer , il fumait beaucoup,  la classe devait être tiède pour huit heures et demie...... Le soir à dix sept heures, ce sont les garçons qui avaient la lourde charge de remplir les seaux à charbon pour le lendemain.....

les filles en profitaient pour leur adresser une grimace moqueuse...

Souvent par grand froid, la chaleur s'avérait insuffisante, alors on travaillait vétues de nos manteaux. 

La maitresse avait eu cette idée géniale d'installer un rideau tout au fond de la classe,... derrière le rideau,bien dissimulé, un seau émaillé bleu clair tronait, seul, ....ce système de cabinet d'aisance intérieur avait pour fonction d' eviter à nos petites fesses d'être mordues par le froid dans le cas d'un besoin organique intempestif.

.....on entendait ricaner et chuchoter les garçons.....eux, ils n'iraient sûrement pas sur le seau, plûtôt faire "caca" à la culotte!!!!

Le matin, quelques minutes pour s'éveiller et disserter sur la morale du jour étaient nécessaires...., pensez donc !  la semaine était lourde! trente heures de cours par semaine, les devoirs copieux à rédiger et  apprendre le soir à la maison!....

La maitresse s'épuisait et s'évertuait pour maitriser une classe de cours élémentaires de différents niveaux, surcharchée, mixte et vivante. Elle était  veuve .,son mari  capitaine  des F.F.I de plusieurs départements s'était donné la mort lors d'une embuscade pendant la dernière guerre......, 

Cette histoire  nous éblouissait, et nous impressionnait, .....elle projetait sous nos yeux d'enfants l'image d'une institutrice , courageuse,combattante, respectable. Nous la vénérions,.... d'autant qu'elle arrivait toujours  chargée de pain et de barres de chocolat   pour distribuer aux plus démunis , ceux dont les parents n'avaient pas les moyens d'offrir un petit  goùter à leur progéniture. Dure époque!

On disait que l'école primaire était "l'école du peuple" et le secondaire "l'école des bourgeois", cette distinction m'agaçait......,

Il y avait les mauvais jours, ceux où je ne savais pas ma leçon, alors j'avais droit au "piquet", le nez contre le mur, dans un coin, demie heure durant......

Ce malheureux "piquet" recevait, a l'insu de la maitresse, une pluie de bouts de craies, atteris du fond de la classe, cela créait de grandes polémiques pleines d'éclats de rire joyeux et moqueurs:

- M'dam, c'est pas moi, c'est lui!

-M'dam, c'est elle, je l'ai vue!

Sanction générale et  sans appel de la maitresse: "Pas de récré aujourd'hui!"

Copie de nos 2 grandes

 

Cela voulait dire, pour les filles, pas de marelle, pas de colin maillard, pas de corde à sauter, pas de petites conversations entre copines....pour les garçons, pas de billes, pas de coups directs dans le ballon contre le mur.....

Je rentrais boudeuse à la maison et mon père, en me voyant savait:

" tu as été punie?......c'est que tu as dù le mériter! ,il ne me félicitait jamais mon père ,il était sévère,c'est toujours la maitresse qui avait raison..... il me mettait  alors une petite tape sur le derrière, on appelait ça, une fessée,... tout de même, c'est vexant. Pour finir, ma mère me faisait réciter mes leçons jusqu'à trés tard le soir et jusqu'à par coeur.

Il valait mieux savoir ses leçons dans ces temps là!

Il y avait aussi, les jours où l'inspecteur devait passer...nous étions paralysés de craintes.Ce jour là, nous arrivions à l'école, beaux comme des Anges, nos blouses noires à liserés rouges bien repassées,on avait tous la même, les cheveux brillantinés, les chaussures cirées, les leçons sans une hésitation.Nous voulions faire honneur à notre maitresse !

Mon père, qui donnait une grande importance à "l'instruction", me disait toujours, "si tu passes en sixième, tu auras un vélo"....j'en rêvais de ce vélo, il serait rouge avec une vitesse!......

C'était un grand privilège de posséder un vélo à cette époque là.

L'année suivante, je rentrais en sixième pour la fierté des parents , de ma maitresse et....pour le vélo, il était rouge avec des vitesses!

                                                                                                                                   MICJI

P1090887

Posté par micji à 20:55 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

22-10-18

LE CACTUS ROSE.....COLETTE (1873/1954)

P1110847

Lors d'une séance de lecture,  aux personnes agées de la "Maison des Ainés", j'ai lu un  extrait du roman de Colette, (1873/1954) ,"La naissance du jour", et j'ai vu sur leur visage des larmes furtives rouler  au creux de leurs rides avouées.

Cet extrait , "le cactus rose",se laisse lire et relire à l'infini, plein d'amour, à l'écriture savoureuse et poétique, où chaque ligne se transforme en image. Colette, écrivaine reconnue y révèle  le portrait d'une trés vieille femme "Sido" et son cactus rose. Cette femme n'est autre que sa mère tant aimée.

Je livre ces lignes au regard de toutes les femmes , de toutes les mamans, au souvenir de ma mère, ce magnifique hommage de tendresse.

----------------

P1110969

"Monsieur,

Vous me demandez de venir passer une huitaine de jours chez vous, c'est à dire auprés de ma fille que j'adore. Vous qui vivez auprés d'elle , vous savez combien je la vois rarement, combien sa présence m'enchante, et je suis touchée que vous m'invitiez à venir la voir. Pourtant je n'accepterai pas votre aimable invitation, du moins pas maintenant.Voici pourquoi: mon cactus rose va probablement fleurir, c'est une plante trés rare, que l'on m'a donnée et qui m'a t'on dit, ne fleurit sous nos climats que tous les quatre ans. Or , je suis déjà une trés vieille femme, et, si je m'absentais pendant que mon cactus rose va fleurir, je suis certaine de ne pas le voir refleurir une autre fois......Veuillez donc accepter,.........(...) .

P1110971

 

Ce billet signé " Sidonie Colette, née Landoy" fut écrit par ma mère à l'un de mes maris....l'année d'aprés, elle mourait, agée de soixante dix sept ans.

Au cours des heures où je me sens inférieure à tout ce qui m'entoure, menacée par ma propre médiocrité, effrayée de découvrir qu'un muscle perd de sa vigueur, un désir sa force, une douleur la trempe affilée de son tranchant, je puis pourtant me redresser et me dire: " je suis la fille de celle qui écrivit cette lettre, cette lettre et tant d'autres que j'ai gardées.Celle ci, en dix lignes m'enseigne qu'à soixante seize ans elle projetait et entreprenait des voyages, mais que l'éclosion possible, l'attente

P1110968

d'une fleur tropicale suspendait tout et faisait silence même dans son coeur destiné à l'amour.

Je suis la fille d'une femme qui, dans un petit pays honteux, avare et resséré, ouvrit sa maison villageoise aux chats errants, aux cheminots et aux servantes enceintes. Je suis la fille d'une femme, qui vingt fois désespérée de manquer d'argent pour autrui, courut sous la neige fouettée de vent crier de porte en porte, chez des riches, qu'un enfant, prés d'un àtre indigent, venait de naitre sans langes, nu sur de défaillantes mains nues........puissé je n'oublier jamais que je suis la fille d'une telle femme qui penchait tremblante, toutes ses rides éblouies entre les sabres d'un cactus sur une promesse de fleur, une telle femme qui ne cessa elle même d'éclore, infatigablement, pendant trois quarts de siècle......."

                                                                                                                                           La naissance du jour.

( les illustrations sont de Gabriel Lefebvre.)

                                               ----------à bientôt-----

                                                                                            MICJI

 

Posté par micji à 14:07 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

16-10-18

voir le monde autrement selon le peintre Benjamin Orcajada

                                                                                                                

P1010446_ws1027648158clarté

Tableau du peintre Benjamin Orcajada

---------

La lecture de l'ouvrage du philosophe et artiste peintre, BENJAMIN ORCAJADA, intitulé " de la peinture à la philosophie" m'emmène à quelques réflexions que je vous livre.

Avons nous une bonne vue? ce n'est pas sùr...

Apprendre à voir, c'est nous aider à voir ce qu'il y a d'éternel dans ce que nous vivons, au dessus de tous les bruits et les flonflons du monde.

Si on met des oeillères aux individus dés l'enfance, ils apprendront sans chercher à voir davantage que ce qui leur est enseigné. C'est ainsi dans les écoles coraniques, dans les régimes totalitaires, dans les sectes.....ces individus enfermés dans la pensée unique ne verront jamais autre chose que ce que leur cerveau manipulé et formaté leur projettera.

Donc apprendre à voir sans oeillères, c'est observer avec un minimum d'intérêt et de curiosité à propos de tout et se dire qu'il y a autre chose au delà de ce que l'on voit dans l'instant.

" l'oeil de la pensée ne commence à avoir un regard plus pénétrant que lorsque la vision des yeux commence à perdre son acuité" ( Platon), cela peut paraitre paradoxal mais dans cette citation  Platon introduit la notion de vision subjective.

Pour l'illustrer, j'évoque ce souvenir d'une visite ,en compagnie d' amis, d'une galerie de peinture, devant la même scène l'interprétation de chacun s'avère trés différente.

La vision est bien subjective, elle est liée aux connaissances de chacun, au vécu de chacun.

Dans notre 21è siècle, on est bombardé d'images. Les enfants naissent une tablette, la télé , dans leur layette et leur jeunesse  est  dominée par l'image qui devient essentielle, unique, à tel point qu'on ne lit plus, on ne pense plus, on écrit plus. Ce kaleidoscope d'images affaiblit le regard, l'appauvrit.

On survole rapidement, on ne s'arrête pas.

Cela m'évoque, avec humour, ces voyages de groupe où on vous trimballe à toute allure d'un point du monde à un autre point du monde et entre ces deux points du monde, personne n'a rien vu.....

voir, c'est aussi prendre le temps!

J'ai ce souvenir d'une amie qui rentrant d'un séjour aux Seychelles, et a laquelle je demandais, curieuse, ce qu'elle en  avait retenu, elle me répondit "l'hôtel était des plus confortables et la piscine magnifique", j'étais dépitée, elle reproduisait les clichés publicitaires, les habitudes , qui finissent par voiler la vue.

Autre exemple, un hiver trés froid, on ramasse un SDF mort, des clochards font la queue pour quémander un repas; des photos sont prises et se retrouve dans le journal ( La Pravda en l'occurence), qui titre: " les habitants du monde capitaliste meurent de froid et de faim, déjà 30 morts à Paris"...

L'image ment, l'oeil doit voir au delà des apparences.

Et puis il y a le regard de l'artiste et de celui qui voit l'oeuvre, BENJAMIN ORCAJADA écrit dans son ouvrage "De la peinture à la philosophie":

"on dit volontiers que l'ombre est noire alors qu'il n'en est rien et cela le peintre le sait".

Par exemple : Van Dongen jette des tàches vertes sous le chapeau de Fernande olivier

2_Le%20Chapeau%20Rose

-------

Gaughin voit un cheval bleu qui boit sous la ramure...

akg2-z10-p1-1893-1-b

---------

Matisse ne voit que du rouge sur les bateaux incendiés par le soleil..

La%20plage%20Rouge%20à%20Collioure%20Henri%20Matisse%20peint%20de%20la%20fenêtre%20de%20l'atelier

" IL FAUT APPRENDRE A VOIR LE MONDE AUTREMENT, IL N'EST PAS SUR DU TOUT QU'IL SOIT COMME ON LE VOIT".... (B.ORCAJADA)

 

-----a bientôt---

  MICJI

 

Posté par micji à 17:19 - - Commentaires [11] - Permalien [#]


11-10-18

AUTOMNE......la chataigne.

                                                                                         

10662364

 

                                                        Ecoutez la pastourelle.....

                                                                                             

P1090730

 

-Bonjour petit hérisson...

-Hé, mon ami ,je ne suis pas un hérisson! dit la chataigne,

je suis , la chataigne, le fruit comestible du chataignier ou "arbre à pain".

 Le chataigner est un arbre royal et majestueux , marqueur par excellence de l'Automne.

Originaire du Moyen Orient, on le trouve à partir de 600 mètres dans les sols pauvres,des régions montagneuses ( Corse, Cévennes, Auvergne, Ardèche....), son histoire est trés trés ancienne, autour de l'an mille.....

Pour en revenir à ma personne, la chataigne,... je dois te dire, petit hérisson curieux ,que le vent qui chante la mue de l'automne m'a fait choir et me voici , mon derrière planté dans l'herbe verte...heureusement ma bogue hérissée de piquants me protège tant que je ne suis pas arrivée à maturité....bientôt, elle va s'ouvrir pour me laisser naitre.

Alors je pourrai te présenter toutes mes amies issues de variétés différentes...l'Auvergnate...la Belle Epine....la Bouche Rouge....la Bournette...la Marigoule.....la Combale avec laquelle se cuisine les savoureux et moelleux marrons glacés.

  Elles sont toutes rondouillardes, brillantes, délicieuses....

Hélas!!! notre vie de chataignes durant les siècles passés ne fut pas des plus enviables....nous remplaçions les céréales, plat unique des pauvres, aucune considérations vis à vis de notre existence bouillies ou grillées......pour nous récolter on utilisait d'étranges  chaussures lourdes, armées de lances de fer sous la semelle, vraies instruments de torture et qui permettaient de décortiquer toutes les chataignes en les pignant au sol,  sans cesse , jusqu'a qu'elles soient blanches.......quelle souffrance tout de même!!!

 

chaussuresdecortiqueurs

 

Copie de Photo 302

Je suis restée longtemps, longtemps la base de l'alimentation humaine, c'est pourquoi on appelait

le chataignier 'l'arbre à pain ".....on l'appelait également" l'arbre à saucisse", .... vu que les chataignes, servaient à l'alimentation des porcs.

Copie de P1090742

P1110187

Au XIVè siècle, la chataigne   acquiert  toute considération,  en effet,  Georges Emmanuel Parmentier, celui là même qui a importé  les pommes de terre, écrit alors un livre de cuisine avec de bonnes recettes alléchantes pour encourager sa consommation en période de disette.

Depuis lors, la chataigne a acquis rapidement des lettres de noblesse......ce fruit plein de vitamines , de minéraux, sans gluten, fut le plat exquis et recherché des grands du royaume, .....ainsi, nous, les modestes chataignes nous avons trônées sur les plus belles tables des grands du monde, dans des plats d'argent rutilants....aimées, enviées, dégustées.......quelle réussite spectaculaire, si je puis me permettre "petit hérisson"!

Connais tu ?.... velouté de chataignes....... canard aux chataignes......foie gras aux marrons....truffes chocolat   aux chataignes.....ect

 

 

chataigne_poele_1

 

 

-Arrête,arrête!! je sens que je craque!

-non mon ami! c'est ma bogue qui craque! je suis devenue trop importante, je dois apparaitre!

 

P1090725

 

P1090722

 

-------à bientôt------

                                  MICJI

 

 

 

 

 

 

                                                                             

 

 

Posté par micji à 14:40 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,

29-09-18

ROCAMADOUR .....ses mystères

P1090616

Le Belvédère

*

J'habite un pays où les petites routes s'alanguissent de village en village, sereines et rêveuses, hors du temps.....d'un temps où fleurait dans l'air l'odeur de la terre caillouteuse fraichement retournée par le paysan.....j'habite ce pays où s'éparpillent de petits arbustes secs , des chênes verts, nés de ce sol calcaire que viennent quadriller des murailles de pierres. Ce pays creusés de gouffres, de gorges profondes, façonnés depuis des millénaires , inlassablement, par les eaux nées des entrailles de la terre.....

Les hommes, depuis la nuit des temps, ont toujours su s'adapter aux caprices géologiques offerts, avec habileté, avec créativité, avec intelligence et s'il est un lieu témoin de leur faculté d'adaptation c'est le village de ROCAMADOUR dans ce magnifique pays quercynois du Rouergue.......

P1090612

*

Rocamadour, c'est entrer par une porte fortifiée, la  porte du Figuier qui donne accés sur la rue de la couronnerie, une rue bordée de belles demeures médiévales, renaissances, littéralement accrochées à la falaise, véritables vigiles et défenderesses d'un éventuel prédateur......plusieurs portes se succèdent telles la porte Salmon, la porte Hugon, la porte Basse....

P10906181

La porte Salmon

*

Quelques pas dans la rue pavé et voici que s'offre aux yeux ébahis,  le plus grand symbole de Rocamadour,

LE GRAND ESCALIER!

 Il est monumental, aux allures d'infini.Le livre des miracles de 1772 dénombre et répertorie 233 marches!...il est le  détour incontournable pour atteindre la cité religieuse.

Durant les siècles passés, les pèlerins le gravissaient à genoux, il en existe encore......

46-Rocamadour-escalier-01

Le Grand Escalier

Avant de gravir la première marche, il est important de faire un retour dans le temps.......la petite ville de Rocamadour (620hb), s'accroche littéralement à la falaise rocheuse et  verticale sur un dénivelé de 150mètres, elle suscite l'admiration....ses origines sont mystérieuses, des grottes ornées et des habitats trés anciens témoignent d'une vie préhistorique......cet endroit s'appelait alors " Le Val Ténébreux".

Avant l'an mille, on venait y prier la Vierge Marie. Ainsi au XIIè , le pèlerinage alors modeste prend vite de l'importance et les foules viennent de tous les pays d'Europe, ......on ne dit pas si le Grand Escalier existait mais vue la verticalité des lieux,150mts de dénivelé, un véritable défi à l'équilibre, il parait absolument nécessaire.

Gravissant les marches , on peut admirer les toits de Lauzes , admirables, de l'hotel de ville,juste au  dessous.

38556552_p

Le Grand Escalier s'ouvre largement sur le coeur battant de Rocamadour. Sept églises et chapelles, de pures merveilles, s'offrent aux yeux médusés des pèlerins, entre ciel et terre,.... dont,

N.D du sanctuaire, la basilique St Sauveur, la crypte St Amadour.....on observe les architectures du XIIè ,XIIIè ,Gothique flamboyant pour N.D du sanctuaire, Romane Gothique pour St Sauveur.....

ob_a52725_2015-05-23-101542

circuit_rocamadour

p797

Rocamadour_-_sanctuaire_08

St Sauveur ,face à N.D du Sanctuaire

Rocamadour_-_sanctuaire_22

112082462_oancien palais episcopal

ob_a52725_2015-05-23-101542

*

Il faut lever la tête bien haut pour apercevoir, accrochée par un anneau, sous la voute de N.D du sanctuaire une toute petite cloche. Chose étonnante, chaque fois qu'un marin est sauvé en mer aprés avoir invoqué la Vierge, cette clochette se met à tinter, seule , car il n'y a aucun cordage et vue la hauteur.......encore un mystère!

La mer, où est la mer sur le Causse désert??......

Il existe de nombreuses suppositions conjoncturelles  pour expliquer ce mystère mais celle ci est la plus vraisemblable.

Henri II(1133/1189), fut touché par la grace alors qu'il effectuait un pèlerinage à Rocamadour......de retour en Bretagne, il fait élever à Marie un autel à Camaret/Mer, dans la rade de Brest où on peut la voir. Depuis ce temps, la Vierge Noire  est devenue la patronne des marins......il y a longtemps que la cloche n'a pas sonné pour peu qu'elle ait sonné un jour......

4-7-1

La petite cloche sous la voùte.

*

Les mystères de Rocamadour ne s'arrêtent pas là, la Vierge Noire de N.D du Sanctuaire a beaucoup intriguée les historiens.

Elle est àgée, fin XIIè siècle semble t il, en bois de noyer.Cette Vierge présente étonnament une silhouette moderne par rapport à son temps, en effet, son corps s'exprime dans une robe étroite, collante, laissant deviner ses formes graciles, ses seins,... ses cheveux lachés auréolent un visage de douceur....elle ne porte pas de voile, ce qui fut longtemps en France le signe de la virginité.....

 mais ce qui a donné lieu à de  nombreuses polémiques c'est sa couleur noire......il est raisonnable de penser que le bois, en vieillissant a noirci naturellement et la fumée des bougies, de l'encens brùlés en son honneur au cours des siècles n'y sont pas étrangers.

e7f7f347c46db8816f5150b2ade1c841

La Vierge noire avant restauration

vierge_noire_rocamadour_-_lot_tourisme_-_ot_vallee_de_la_dordogne_-_cochise_ory

La Vierge noire de nos jours    

*

En face la chapelle N.D, planté dans la roche, on distingue une épée de fer dite épée de Roland......c'est l'épée mythique du chevalier Roland (736/778), neveu de Charlemagne.

La légende dit ,qu' afin d'éviter que son épée tombe aux mains des sarrasins, Roland tente de la briser en frappant le rocher qui se brise, souvenez vous de la Brèche de Roland dans les Pyrénées....de rage, celui ci lance son épée vers la vallée, à des milliers de kms,qui vient se ficher dans le rocher de N.D du Sanctuaire.....on peut la voir, elle est là depuis ce temps.....les jeunes filles essaient de la toucher pour avoir un mariage heureux.....

espada-de-roldan_869481

Epée de Roland

*

Il est impossible de ne pas admirer la fresque de la visitation et de l'annonciation, cette fresque date du XIIIè , elle n'aurait jamais été restaurée.....l'enduit de pigments naturels colorés ont pénétré la pierre,  donnant ainsi aux couleurs une grande longévité.

fresque_sur_sanctuaires_rocamadour_-_lot_tourisme_-_ot_vallee_de_la_dordogne_-_cochise_ory

Fresque de l'annonciation

*

Le chemin de croix se poursuit,.... il n'y a plus d'escaliers, une montée tout en douceur, en lacets, au milieu d' une nature arborée, fleurie, ombragée, permet d'atteindre un belvédère emménagé ,où s'érige un majestueux chateau, et le sanctuaire creusé dans le rocher, dernière station du chemin de croix.

DSC_1467-écran-cc

Le sanctuaire en haut du belvédère.

Cette plongée au coeur des mystères qui entourent Rocamadour donne vraiment l'envie d'y retourner car j'ai oublié de vous entretenir de  nombreux autres  mystères........ne pas oublier de goùter au petit Cabecou, pur chèvre de Rocamadour, délicieux.

Rocamadour, magnifique cité médiévale est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'U.N.E.S.C.O au titre des chemins de St Jacques de Compostelle

 

-------à bientôt------

                             MICJI

 

 

 

 

 

 

 

Posté par micji à 09:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

27-09-18

" TRAS LOS MONTES", ANNEE1920....

NOS ENNEMIS PEUVENT COUPER TOUTES LES FLEURS MAIS ILS NE SERONT JAMAIS MAITRE DU PRINTEMPS "

                                                      PABLO NERUDA.

capa_robert_2709_1992

De cette grande migration Espagnole "tras los montes", on met souvent en exergue la page la plus dramatique, héroique et pitoyable à la fois que fut l'exil des Républicains en 1939, fuyant la guerre et la dictature sanglante de Franco.

Cependant, plusieurs vagues dans les années 1900/1930, 1958/1970, ont établi un courant quasi continu.

avril-1939-le-depute-maire-d-oloron-sainte-marie-jean_1165945_490x333p

200901191211

Les immigrants,cadets de familles trop pauvres,  sont devenus mineurs, maçons, vendangeurs....., ils ont peuplé et repeuplé le grand Sud de la France.

 

Vendanges,Vincent,Angel

Mes grands parents sont venus de l'Andalousie dans les années 1920. Clandestinement, à travers les Pyrénées, dans le froid glacial et la neige, ils ont vécu une longue errance de souffrances et de privations.

Dans ces années là, la France a un besoin urgent de main d'oeuvre étrangère , la guerre de 14/18, trés meurtrière, la laisse exangue et les femmes ne suffisent pas à combler ce manque de main d'oeuvre.

.L'état signe alors des conventions d'immigration avec plusieurs pays surpeuplés d' Europe pour recruter cette main d'oeuvre manquante.Il garantit l'égalité des salaires et le bénéfice des lois de protection sociale, ces contrats de travail constituent un progrés dans la mesure où ils sont respectés.

Mon grand père maternel est affecté a Decazeville  pour travailler dans les hauts fourneaux, travail dur et  âpre qui l'a rendu aveugle, les yeux brùlés par les fumées corrosives.Mon grand père paternel est affecté dans les mines de charbon, florissantes à l'époque, il meurt des suites de la silicose.

                                                                             Les enfants sont rapidement scolarisés, apprenant trés vite le Français, les deux langues

1281652lp-1281653-article-jpg_3000317étant éthymologiquement trés proches. D'ailleurs l'écrivain nationaliste Maurice Barrés  voyait en eux  un remède à la dépopulation et s'émerveillait de leur assimilation aisée. 

Les réticences venaient plutot de la gauche marxiste, Jules Guesde disait que les immigrés faisaient outrageusement baisser les salaires... 

Enfin c'est aussi l'époque des "années folles", petit clin d'oeil à Picasso, Chagall, Modigliani.....artistes étrangers.                                                              

                                                                                                                                                                                       

peu avant la libération 2

En 1940, mon père  rentre dans la Résistance et se bat pour la France,

Les Grands Parents ne sont jamais revenus au pays de leur enfance, ils sont morts avec leur rêve.

Aujourd'hui les anciens ont presque tous disparus, on ne les voit plus  animer joyeusement les terrasses des cafés, obstinément vides .Une page de l'histoire s'est tournée.

Les enfants et petits enfants de ces immigrés sont actuellement cent pour cent Français, peu parle l'Espagnol , hormis quelques notions scolaires et ont peu de connaissances  cette  terrible époque.

"LES IMMIGRES ESPAGNOLS SONT ARRIVES  PAUVRES MAIS QUELLE RICHESSE HUMANITAIRE ONT ILS APPORTE AU PAYS!!!!

041

Je vous ai parlé d'immigrés économiques vers 1920 qui arrivaient avec un travail promis et non d'immigrés qui fuient la guerre et les atrocités de 1939 , dans les deux cas, la souffrance physique et morale fut extrème.

Je ne peux m'empécher de vous envoyer ce message de paix signé Chagall.

marc-chagall-violoniste-bleu

                                                                       MICJI

                          -----à bientôt----

 

 

 

 

 

Posté par micji à 10:39 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

13-09-18

LASCAUX....UN VOYAGE MYSTERIEUX.

 

130859_une-photo-de-la-grotte-de-lascaux-le-25-juillet-2008 (2)

Nombre de grandes découvertes sont le fait du hasard.Celle que je vous raconte ici est le fait d' un hasard merveilleux.

En l'année 1940, quatre adolescents se promènent sur la colline formée de roches calcaires, LASCAUX, au coeur de la vallée de la Vézère, dans ce beau département de France, la Dordogne.

Chemin faisant, un trou dans le rocher attire leur attention, éclairés d'une lanterne, curieux, ils pénètrent à l'intérieur. Ils sont d'abord trés sceptiques croyant voir des dessins d'enfants, ils s'enfoncent plus loin...la grotte n'est pas grande, 250 mètres, et ils réalisent qu'ils se trouvent devant de merveilleuses peintures laissées il y a 17000 ans par nos arrières arrières, l'homme de CRO

lascaux_ii_taureau_trident

MAGNON, un des premiers artiste de l'humanité.

Les voici, bouleversés et admiratifs devant ces oeuvres d'une grande beauté esthétique, trés abouties, avec une maitrise extraordinaire de la perspective...remarquez comme le trait est sùr, la crinière légère......nous avons l'air piètre avec nos lunettes 3D, car Cro Magnon savait déjà créer la 3D!!

Pour peindre, ils utilisent un savoir faire étonnant. Sur les surfaces irrégulières ils manient le soufflet,.... sur l'argile ils utilisent les doigts, parfois ils combinent toutes ces techniques pour magnifier l'expression. Les couleurs  sont uniquement des bauxites pilées pour le jaune et le blanc, du charbon pour le noir

 

sortie TAG, vall+®e de la V+®z+¿re (14)

 

 

Vous remarquerez que la flore, le végétal, les reliefs sont absents des parois de la grotte comme c'est souvent le cas dans l'art paléolithique. On ne retrouve pas non plus de restes osseux, ni d'outils, la fréquentation de la grotte est uniquement liée à des oeuvres pariétales, dont 600 animaux, 500 signes et 1 seul homme...ne vous attendez pas à voir Clint Eastwood sur un cheval de Prewalski...non, c'est un homme avec une tête d'oiseau, un sexe masculin, et seulement 4 doigts....un grand mystère cet homme là!....quoique...., Michel Jouvet, spécialiste du sommeil, suppose que ce personnage est en train de rêver car c'est durant le sommeil paradoxal que surviennent les érections involontaires.On peut penser qu'il rêve d'une partie de chasse ce qui expliquerait l'oiseau, le bison, le rhinoceros..

birdman

Lascaux possède encore bien des mystères non élucidés à ce jour.

Pourquoi nos ancêtres représentent t'ils des taureaux et des chevaux côte à côte?

lascaux-axial-gallery-3

02_04_00_09

18256b0a5b0482bb9f660f0b14bb4ea4

bb7af3adba6845abc351545ceb850873

cave-paintings_3taureau au trident

lascaux_ii_taureau_trident

Lascaux_html_5aee9422

Que signifient tous ces signes, ily en a 500, points, croix, carrés....serait ce des signatures?, des invocations?..... 

Et si ce lieu est un sanctuaire, un temple, un endroit chamanique??au quel cas pourquoi représentent t'ils  seulement des animaux qui ne font pas partie de leur consommation sauf un seul, le renne, pourquoi pas des oiseaux? des poissons?

Tous ces mystères nous entrainent dans des hypotèses à l'infini!

Ils avaient bien du talent nos arrières arrières, il y a 17000 ans...savez vous que nous leur ressemblons?......mais si! mais si!... la morphologie n'a pas changée depuis cette époque là!... nous sommes tous des CROMAGNONS avec quelques ADN probables de l'homme de Neanderthal  

02_02_00_09

 

 

En 1963, on s'aperçoit que les algues vertes apportées par les chaussures des visiteurs dégradent les parois.La grotte est donc fermée au public  jusqu'en 1983 où "Lascaux 2"  prend le relai ,parfaite reproduction de "Lascaux 1 "et pour le bonheur de tous.

J'espère, vous ne verrez pas les grottes comme de simples dessins comme ces quatre adolescents d'un jour de 1940 , mais bien comme des témoins d'un passé ,pas si lointain aprés tout, riche en histoire d'une civilisation, la nôtre. 

Si vous êtes curieux, vous pouvez consulter l'album "Lascaux",où vous découvrirez toutes les fresques

étonnantes concernant la grotte.

                                    

                                                                                      

                                                                                                                         

02_01_00

-------à bientôt----

 

 

 

 

Posté par micji à 20:33 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

10-09-18

" JUSTE UN CHIEN"

P1120229

Souvent, j'entends les gens dire autour de moi," aprés tout ,ce n'est qu'un chien", ou bien , "c'est juste un chien...."

Ces gens handicapés de l'amour de "juste un chien" (ou tout autre animal), ne peuvent pas comprendre....

Comprendre qu'une vie avec "juste un chien" pour compagnon représente un long cheminement, des heures de bonheur, parfois de tristesse, mais dans tous les cas avec une harmonie totale.

Comprendre que dans des moments difficiles infligés par la vie, seul "juste un chien" a posé sa patte sur mon genoux et ne m'a pas quitté, le regard inquiet de "juste un chien" qui devine la peine.

J'ai pu ainsi dans le réconfort, l'amitié, la confiance, la fidélité, le désintérêt, l'amour, relever la tête.

"Juste un chien" a fait de moi une meilleure personne,..... je suis son essentiel, il est mon essentiel, ai- je jamais été l'essentiel pour quelqu'un?...

 

Pour "juste un chien" j'ai passé des nuits sans sommeil à ses côtés.....

Pour "juste un chien", je suis partie tôt le matin pour lui offrir la fraiche rosée des prés où elle aime tant folatrer, je suis allée courir à ses côtés sur les plages immenses de l'océan, dans une harmonie profonde où plus rien n'a d'importance sauf...."juste un chien".

Les années passent, pour "juste un chien" les paysages se voilent, le miaulement du chat semble muet, les pattes claudiquantes deviennent douloureuses,et "juste un chien" ne comprend pas....il est inquiet,.alors je reste prés de lui, pas de vacances ,je lui offre une présence rassurante dans son univers familier....son regard reconnaissant est un baume .

Je me pose souvent la question de savoir si je lui ai donné une belle vie, je crois que j'ai eu cet HONNEUR pour "juste un chien" comme ils disent ,... ceux qui ne comprennent pas.

"juste un chien" m'a appris cette humanité qui m'a évité d'être "juste qu'un homme"!

Quelques clichés de la  vie de mon whippet....

Photo 110

Photo 112

Océan......agée de 2 ans

Photo 328

retour d'Ardèche....

P1100609 

quelques fils barbelés......

Photo 286

aux champignons.....

Photo 2915

P1110216

randonnée....

P1110294

P1110496

P1140189

départ en vacances....

P1060408

P1100345

P1110591

P1060409

P1110455

P1120840

Noèl 2016...

 

.......à bientôt.....

MICJI

 

Posté par micji à 14:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]